Si les chasseurs venaient à disparaître ce sera alors une énorme catastrophe. Face à ce problème, une solution serait d’effectuer des actions pédagogiques auprès des écoles, et d’initier le maximum de personnes à cette pratique rurale. Ce n’est pas simple, mais si on ne fait rien on passe alors à côté de quelque chose d’important. Ce que je dis, ce n’est pas de vouloir vendre la chasse, comme certaines personnes peuvent penser ou critiquer, loin de là, mais je dis simplement qu’il faut sensibiliser les jeunes sur la faune, la flore, et la nature en général, car même en milieu rural, je suis sûr que certain d’entre eux ont des lacunes sur ces sujets là.

Ne vaudrait il pas mieux alors, que nous, chasseurs passionnés, premiers intervenants sur le milieu naturel, sensibilisons les enfants à la nature et apportons à ces jeunes nos connaissances du terrains? C’est une question de volonté et d’ambition que tous bon chasseurs amoureux de la nature, ce doit de répondre dés qu’il en a l’occasion. Le meilleur moyen de savoir qu’un chasseur pratique son loisir avec passion et qu’il respecte le gibier et la nature, commence notamment par la communication et la transmission de ce patrimoine naturel de génération en génération.